Les Papotines

Un forum de copines pour papoter et râler
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 spécial enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
corine

avatar

Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 52
Localisation : ardèche

MessageSujet: spécial enfant   Dim 18 Juil 2010 - 19:21

Mon enfant entre à la crèche: ou l'angoisse de séparation, les possibilités en homéopathie




Souvent, dès trois mois, le petit enfant sera confié à une ou des mamans de substitution durant la journée, que ce soit en crèche ou chez une gardienne, il va être confronté à un environnement tout à fait nouveau. Si pour la plupart des bébés, l‘adaptation est facile, certains vivent très mal ce changement d’habitude, ce d’autant plus volontiers que la maman ressent elle-même l’angoisse de séparation. N’hésitez pas à lui parler, à lui expliquer ce qui se produit, comme à un grand ; il est bien plus réceptif que ce que l’on imagine.


Les possibilités en homéopathie


la sélection de ces médicaments sont du ressort du médecin homéopathe ; ils sont généralement prescrits en moyenne à haute dilution (9 à 15 H), en prises hebdomadaires. Quelques exemples :


PULSATILLA : L’enfant a besoin d’être entouré, cajolé. Il a beaucoup de mal à lâcher sa maman, il reste collé à elle et pleure à chaudes larmes dès qu’il en est séparé. Il se calme facilement lorsqu‘elle est présente et le console. La relation avec la maman est symbiotique. Lors de l’adaptation à la crèche, il sera vulnérable sur le plan ORL, et pourra rencontrer des troubles du sommeil avec des difficultés d’endormissement. Il sera prescrit en 15 CH, généralement en doses hebdomadaires.

LACHESIS : l’enfant se sent abandonné ; il pleure dès qu’on le laisse, et rien ne le console. Les troubles du sommeil sont fréquents, il a du mal à se coucher et pleure au réveil. Il devient nerveux, ne supporte plus la séparation, interrompt les conversations par des pleurs ou de l’agitation dès qu’il sent que sa maman ne se consacre pas totalement à lui. Les troubles ORL sont fréquents et prédominent du côté gauche. Il sera prescrit en 15 CH, généralement en doses hebdomadaires.

PHOSPHORUS : chez un enfant sensible, sujets à des peurs multiples, du noir surtout qui a besoin de beaucoup d'affection. Il s'endort difficilement et est sujet aux cauchemars. Chez lui, il s’agit plutôt d’une peur de l’abandon que d’une angoisse de séparation. En 15 CH, généralement en doses hebdomadaires.

CAPSICUM : on peut également retrouver ce médicament lors de départ en vacances ou de séjour chez les grands parents. L’enfant ne supporte pas de quitter sa maison, sa chambre, son environnement. Son mal être se manifeste sous forme de pleurs, d’une tendance à la diarrhée et aux otites.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine

avatar

Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 52
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: spécial enfant   Dim 18 Juil 2010 - 19:23

Les terreurs nocturnes





Une demande très fréquente dans nos cabinets de consultation ; ces terreurs nocturnes qui préoccupent tellement les mamans !
Elles se produisent la plupart du temps entre trois et six ans, mais elles peuvent aparaître plus tôt.
L'homéopathie fonctionne très bien dans ce domaine.
Les principaux remèdes : à prendre au coucher, généralement en 9 à 15H.


En première intention


- STRAMONIUM : l'enfant a besoin d'une lumière pour s'endormir et réclame une présence. Il dort mieux s'il partage sa chambre avec un frère ou une sœur. Il grince des dents en dormant et crie. Lors des terreurs nocturnes, il s'assied, l'air hagard, ne reconnaît personne et se cramponne à ceux qui l'entourent. Il est calmé par la lumière, les caresse, il faut le réveiller pleinement pour qu'il puisse se rendormir.

- KALIUM BROMATUM : il grince des dents, crie la nuit et reste inconsolable. Il est difficile de le sortir de son cauchemar et de le réveiller. À noter, une agitation des mains jour et nuit.

- HYOSCYAMUS NIGER : les terreurs sont souvent provoquées par une excitation ou de la peur. Se méfier de la télévision le soir. L'enfant parle en dormant, croit voir des animaux dans sa chambre. À noter une jalousie quasi constante.

- ZINCUM METALLICUM : l'enfant crie et grince des dents en dormant. Il bouge beaucoup, surtout les jambes.

- BELLADONNA : terreurs nocturnes au cours d'accès fébriles. Le tableau ressemble alors à celui de STRAMONIUM.

- KALIUM PHOSPHORICUM : l'enfant crie et parle durant son sommeil. Les terreurs sont liées à un surmenage intellectuel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine

avatar

Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 52
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: spécial enfant   Dim 18 Juil 2010 - 19:25

Petit répertoire des troubles du sommeil chez l'enfant





Une prise au coucher de l'un ou l'autre de ces remèdes.


Une prise au coucher de l'un ou l'autre de ces remèdes.

Suite à une fatigue physique.
- ARNICA MONTANA 5H
- RHUS TOXICODENDRON 5H
Suite à une fatigue intellectuelle.
- KALIUM PHOSPHORICUM 9H
Enfant excité.
- IGNATIA AMARA 9H : suite d'émotion, de deuil, de conflit.
- COFFEA 9H : après une bonne nouvelle, joie, veille de fête, afflux de pensées.
- AMBRA GRISEA 9H : l'enfant a trop joué ou bavardé.
- PHOSPHORUS 9H : émotion joyeuse.
- VALERIANA 9H : enfant nerveux, hypersensible et gai.
- GELSEMIUM 9H : le trac sous toutes ses formes, quelle qu'en soit la cause.
Le stress.
Et oui, déjà chez les petits.
NUX VOMICA 9H : suite à un effort intellectuel, ou après des journées surchargées et stressantes, difficultés d'endormissement et réveils nocturnes.
ARGENTUM NITRICUM 9H : difficultés d'endormissement la veille d'un événement, voyage, …
GELSEMIUM 9H, par anxiété d'anticipation (trac), veille de rentrée par exemple, ou si l'enfant craint d'aller à l'école.
STAPHYSAGRIA 9H : hypersensibilité, suite d'humiliation, ruminations anxieuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine

avatar

Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 52
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: spécial enfant   Dim 18 Juil 2010 - 19:28

spécial pimp

Trouble de l’alimentation chez le jeune enfant : Il ne mange pas assez ou il ne grossit pas : les possibilités en homéopathie




Divers facteurs entrent en jeu après l’âge de un an :

- La diminution de l’appétit est normale, la prise de poids de la première année se ralentit.

- L’enfant peut commencer à s’opposer, et à devenir sélectif.

- Il devient physiquement plus actif, l’énergie qu’il consomme n’est plus dédiée à la croissance de manière privilégiée, mais couvre également les besoins liés à l’activité physique. Il perd ses rondeurs de nourrisson.
Possibilités en homéopathie la sélection de ces médicaments sont du ressort du médecin homéopathe ; ils sont généralement prescrits en moyenne à haute dilution (9 à 15 H), en prises hebdomadaires. Quelques exemples :


SILICEA : petit appétit chez un enfant frileux et fatigable. Il semble souffrir de rachitisme et de carences alimentaires. Il a un gros ventre et une grosse tête, ce qui contraste avec la maigreur générale. La croissance est lente. Il transpire des pieds en permanence, et de la tête en dormant. Ses yeux sont vifs.


LYCOPODIUM : Difficultés digestives, coliques du nourrisson et de l'enfant, tendance à l’anorexie infantile. Constipation du nourrisson avec baisse d’appétit. (estomac de moineau). L’enfant est très attiré par le sucre, les féculents et le chocolat.


NATRUM MURIATICUM : l’appétit est conservé, avec une préférence pour le salé. L’enfant grossit peu, le haut du corps semble amaigri. Soif intense, bouche sèche, langue en « carte de géographie » (zones dépapillées), constipation de selles déshydratées.


IODUM : chez un enfant hyperactif, maigre et anxieux. Il a constamment chaud et faim. Les yeux sont marron et brillants ; le repos, l'inaction et la faim aggravent l'anxiété. L’appétit est également conservé, l’enfant mange même beaucoup, mais son activité débordante lui fait consommer toute son énergie. Cette hyperactivité est aggravée au bord de la mer.


CALCAREA PHOSPHORICA : l’enfant est vorace, mais interrompt volontiers son repas quand il est distrait. Il a très faim, ou à l'inverse, pourra être sujet à l'anorexie. 
Plus tard, les repas sont peu importants pour lui ; ils doivent être répétés et stimulants. Il aime la phase de diversification, l'introduction de nouvelles saveurs, mais il aura tendance à être très sélectif. Il préfère les saveurs salées et fumées. Il écarte souvent les aliments verts (légumes, salade).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine

avatar

Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 52
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: spécial enfant   Dim 18 Juil 2010 - 19:30

Mon enfant prend trop de poids, les possibilités en homéopathie




C’est dès le plus jeune âge qu’une prise de poids peut enclencher une obésité ultérieure. Plus un surpoids est ancien, plus il sera difficile de lutter contre à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Les bonnes habitudes se prennent dans la petite enfance, la chasse aux sucres, apparents et cachés, la lutte contre le grignotage, et la culture du goût.

Les parents doivent veiller à tout ce qui est donné à l’extérieur de la maison, chez la gardienne, à l’école lors des goûters , chez les grands parents, …


Possibilités en homéopathie la sélection de ces médicaments sont du ressort du médecin homéopathe ; ils sont généralement prescrits en moyenne à haute dilution (9 à 15 H), en prises hebdomadaires. Quelques exemples :


Les gloutons


ANTIMONIUM CRUDUM : gros mangeur, souvent de mauvaise humeur, surtout quand son assiette est vide ou en attendant le repas, et qui présente de fréquents problèmes de peau.

CALCAREA CARBONICA: l’enfant mange de trop, il est attiré par les choses lourdes indigestes et sans grande saveur, du lait, des laitages, des œufs, du pain. Il est sujet aux affections ORL à répétition.

LACHESIS: Il mange très vite, beaucoup et ne résistent pas à une deuxième assiette. Il s’agit souvent d’un enfant possessif, voire jaloux.
Les gourmands


PULSATILLA: Le plus souvent chez une petite fille sensible, aux symptômes variables et changeants, elle est timide douce et émotive, rougissant et pleurant facilement. Auto consolation, elle recherche les aliments doux, sucrés, crémeux… gâteaux et pâtisseries, la plupart du temps en dehors des repas.

SULFUR : Chez un enfant jouisseur, toujours actif, qui a toujours trop chaud ; il est gourmant, autoritaire, très actif ; il adore manger, surtout les sucreries.
La prise de poids avec appétit normal


GRAPHITES: son métabolisme est ralenti, cela rappelle l’hypothyroïdie, son psychisme est également ralenti, fatigué, il compense en mangeant et, compte tenu de son insuffisance glandulaire, il prend d’autant plus de poids.

THUYA : l’enfant ne mange pas forcément beaucoup, mais il a tendance au surpoids sous forme de cellulite au niveau du ventre, des hanches et des fesses. On retrouve fréquemment des verrues de tous types. Ce tableau peut apparaître dans les suites de vaccinations ou d’antibiothérapies répétées.


à peu près la même chose est recommandée pour les adultes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Pierrette

avatar

Sagittaire Messages : 2109
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 40
Localisation : Dimension Magique

MessageSujet: Re: spécial enfant   Lun 19 Juil 2010 - 13:30

Est-ce qu'il ya un truc pour les enfants qui mangent pas les fruits et les légumes ? sans rire, vraiment, est-ce qu'il y en a ?
Revenir en haut Aller en bas
corine

avatar

Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 52
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: spécial enfant   Lun 19 Juil 2010 - 16:24

non !!!!! à part les cacher......

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Pierrette

avatar

Sagittaire Messages : 2109
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 40
Localisation : Dimension Magique

MessageSujet: Re: spécial enfant   Mar 20 Juil 2010 - 8:36

merci quand même
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: spécial enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
spécial enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la trousse à pharmacie spécial enfant
» spécial enfant
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» poussette double et marche pour 3° enfant
» exclure un enfant de maternelle???dsl long

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Papotines :: LE JARDIN MEDICINAL DE CORINE :: L'homéopathie-
Sauter vers: