Les Papotines

Un forum de copines pour papoter et râler
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 pour commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
corine



Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 51
Localisation : ardèche

MessageSujet: pour commencer   Mer 21 Avr 2010 - 10:42

Tous les traitements et médicaments de la classe thérapeutique Souches Homéopathiques

Cela fait maintenant plus de deux siècles que l’homéopathie existe. La discipline repose sur plusieurs principes : d’abord, celui de la similitude. Il faut administrer une substance qui, chez l’homme sain, provoque les mêmes symptômes que la maladie qu’elle doit traiter. Deuxième principe : la corrélation. Le postulat est que chaque personne est plus sensible à certaines affections, et réagit différemment au traitement homéopathique. Une fois la molécule isolée, les préparations sont basées selon la technique de "dilution centésimale" : la substance active est diluée par centième, c’est-à-dire dans un volume contenant 99 % d’eau pour 1 % de molécule, et ce autant de fois que nécessaire jusqu’à la quantité attendue. Le patient suit ensuite une cure plus ou moins longue de la substance diluée, additionnés à des médicaments allopathiques si nécessaire.

Il existe plusieurs formulations galéniques en homéopathie, la plus courante étant les "granules" que l’on doit laisser fondre sous la langue. Mais d’autres modes de conditionnement existent, tels que les gouttes, les crèmes ou les traditionnels comprimés. Les molécules en prescription homéopathique sont nombreuses, et couvrent une partie de la "bobologie". On peut également suivre certaines cures d’homéopathie en "prévention", afin de préparer le corps à certaines agressions. Ils peuvent être utilisés dans le cadre de pathologies plus graves, surtout pour soulager des effets secondaires amenés par les traitements allopathiques. Néanmoins, l’homéopathie reste une discipline encore sujette à la controverse, n’étant pas encore reconnue par l’Académie de médecine.


Les sous-classes Souches Homéopathiques• Granules • Doses globules
• Gouttes • Triturations
• Comprimés • Ampoules
• Teintures mères • Sels biochimiques de Schüssler

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine



Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 51
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: pour commencer   Mer 21 Avr 2010 - 10:46

L’homéopathie ou homœopathie (du grec όμοιος / hómoios, « similaire » et πάθος / páthos, « souffrance » ou « maladie ») est une médecine non conventionnelle, définie pour la première fois par Samuel Hahnemann en 1796 qui consiste à administrer au malade des doses faibles ou infinitésimales obtenues par dilution et agitation (la dynamisation) d'une substance choisie en fonction de l'état physique et psychique du patient et selon le principe dit « de similitude ». Ce principe énonce qu'une personne atteinte d'une maladie peut être traitée au moyen de la substance produisant des symptômes semblables à ceux de la maladie chez une personne en bonne santé. Depuis son origine[1], l'homéopathie est considérée par la majeure partie de la communauté scientifique internationale comme une pseudo-science sans validité scientifique ni efficacité clinique[2].

Une des critiques majeures visant les médicaments homéopathiques souligne que la technique de dilution successive aboutit au fait qu'il n'existe plus une seule molécule de la substance censément active dans le produit final, ce qui est en contradiction totale avec les principes fondamentaux de la chimie et de la physique contemporaines. L'effet supposé des médicaments homéopathiques est le plus souvent considéré comme le résultat de l'effet placébo[3]. Les remèdes homéopathiques sont généralement considérés comme sans danger, les effets indésirables des diluants étant extrêmement rares[4]. Cependant, la pratique homéopathique peut s'avérer dangereuse si elle détourne le patient de la médecine conventionnelle dite allopathique, dans les cas où des traitements efficaces permettent de prévenir ou guérir des maladies graves (dépistages, prophylaxies, vaccinations, antibiotiques).

L'homéopathie est une pratique répandue de par le monde avec un taux de recours annuel allant de 2 % des personnes au Royaume-Uni et aux États-Unis, à 15 % en Inde, et jusqu'à 36 % en France[5]. Suivant les pays, l'homéopathie peut être soumise, intégralement, partiellement ou au contraire échapper aux réglementations régissant les médicaments traditionnels (autorisation de mise sur le marché, vente en pharmacie, remboursement, etc.). En France, les médicaments homéopathiques représentent entre 1,2 et 2 % des remboursements de la CNAM[5]. Par ailleurs, selon les pays, les homéopathes peuvent être ou non diplômés en médecine et avoir suivi ou non une formation spécifique à l'homéopathie. L'industrie homéopathique est dominée au plan mondial par les Laboratoires Boiron qui sont aussi le deuxième plus gros fabricant de médicaments en vente libre de France.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine



Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 51
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: pour commencer   Mer 21 Avr 2010 - 10:50

Comment prendre ses médicaments homéopathiques ?

C’est la première fois que l’on vous a prescrit de l’homéopathie, vous prenez de l’homéopathie en automédication, ou votre pédiatre a prescrit de l’homéopathie à votre bébé et vous ne savez pas comment lui donner... Voici quelques petits conseils qui vous permettront d’optimiser votre traitement.

Pour les globules et les granules

Il est conseillé de ne pas toucher avec les doigts les granules ou les globules homéopathiques. Les globules des tubes doses sont absorbés en une seule fois en les laissant se dissoudre lentement sous la langue

. Faute de dose, prendre 10 granules de la même dilution. L'absorption du principe homéopathique se fait par la muqueuse buccale : voie perlinguale. La voie perlinguale permet de court-circuiter le circuit hépatique (de séparer le médicament du bol alimentaire et d'éviter sa destruction par le foie avant même qu'il ait pu pénétrer dans la circulation sanguine et donc exercer une quelconque activité).

Laisser fondre les granules ou les globules dans une bouche propre, loin de la prise d'aliments ou de boissons pour une prise optimale. L'idéal est de prendre le remède 10 minutes avant un repas ou une cigarette ou 1 heure après pour les granules, et à 2 heures des repas ou une cigarette pour les doses.

Éviter l'absorption simultanée de café, tabac, camphre, menthe et camomille car ces substances pourraient influencer négativement l'efficacité de l'homéopathie. Utilisez un dentifrice sans menthe (Homéodent®).

Pour les liquides

L'absorption du principe homéopathique se fait également par la muqueuse buccale (voie perlinguale), laisser un moment dans la bouche. L'idéal est de "mâcher" les liquides. Compter les gouttes dans une cuillère ou un verre propre contenant un peu d’eau. Si vous avez plusieurs traitements homéopathiques à prendre, il est recommandé de prendre les traitements séparément à distance les uns des autres pour plus d'efficacité. L'association avec d'autres thérapies est en général possible.

Comment donner de l'homéopathie à son bébé ?

pour les granules ou les gouttes alcoolisées les dissoudre dans 100ml d'eau ( ex 20 granules pour 100ml). Les granules sont très longues à dissoudre ; il faut donc préparer votre mélange à l'avance. Ce biberon d'eau médicamenté peut être utilisé sur la journée : donner 2 à 3 gorgées à votre bébé plusieurs fois/jour. Quand la maman allaite, elle peut prendre elle-même les remèdes, ceux-ci passent dans le lait. On peut aussi utiliser une sucette médicaments Picot® et introduire les granules dedans pour que bébé suce les granules en toute sécurité. Attention, penser à stériliser à froid cette tétine après chaque utilisation.

Comment donner de l'homéopathie à un enfant ?

A partir de 2 ans, l'enfant peut prendre les granules directement dans la bouche. On conseille de donner 5 granules par prise pour avoir une action optimale, compte tenu du fait que souvent l'enfant croque les granules, les avale ou ne les garde que peu de temps dans la bouche.

À quelle fréquence prendre les remèdes ?
Dans les affections aiguës, il faut prendre les remèdes homéopathiques très souvent, toutes les heures au minimum. Dans les affections chroniques, les remèdes en basse dilution (> à 9CH) se prennent une à deux fois par jour, les remèdes de fond se prennent une fois par semaine, voire une fois par mois. Cette décision appartient à l'homéopathe.

À quelle heure prendre les remèdes homéopathiques ?
Votre médecin homéopathe vous signalera si la prise doit se faire : au lever, au coucher ou dans la journée (avant ou après les repas), ou au moment des troubles.

Certains remèdes doivent se prendre à heure fixe car ils agissent avec un maximum d'efficacité par exemple Arsenicum album doit se prendre à 18heures (attention il s'agit de l'heure solaire, donc tenir compte du décalage horaire).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
corine



Cancer Messages : 20372
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 51
Localisation : ardèche

MessageSujet: Re: pour commencer   Jeu 19 Jan 2012 - 19:17

Homéopathie - Qu’est-ce que le CH ?

L’homéopathie vous soigne pour un mal donné en vous administrant une dose infinitésimale d’une substance qui, normalement, causerait les mêmes symptômes chez une personne en bonne santé.

Par exemple, si vous souffrez d’arthrite rhumatoïde, votre homéopathe pourrait vous prescrire du Rhustoxicodendron – autrement dit, du sumac vénéneux. En dose normale, cette substance cause des manifestations très similaires à l’arthrite rhumatoïde.

Cela pourrait ressembler à la vaccination. Mais il nefaut pas s’y tromper… à la différence de la vaccination, le principe actif de la substance est dilué à un point tel que la solution obtenue par la dilution homéopathique ne contientplus aucune trace de l’élément actif initial.

Et les homéopathes, autant que leurs opposants les plus farouches, s’entendent là-dessus.

Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a plus rien au sens absolu et que le produit homéopathique n’a aucun effet positif ou négatif !

Le remède homéopathique n’agit pas comme un agent extérieur chargé de produire diverses réactions dans votre organisme, comme l’aspirine® par exemple.

Il faut plutôt le voir comme un messager qui “informe” le corps, ou une partie du corps, qu’il est souhaitable de déclencher divers processus physiologiques qui aboutiront à une guérison.

Prenons un autre exemple. Une action très déterminante doit être effectuée dans les plus brefs délais, mais la personne responsable dort profondément.

Cependant, quelque chose va se produire. Le réveil vasonner ou un bruit quelconque va la réveiller. Cette personne endormie, c’est votre médecin intérieur. C’est lui qui vous guérira et non ce qui l’a réveillé, et pourtant s’il n’avait pas été réveillé, rien n’aurait jamais été accompli en ce sens.

Qu’est-ce que le CH ?

Pour fabriquer un remède homéopathique, on mêle 1 goutte d’une substance donnée à 99 gouttes d’alcool ou d’eau distillée. C’est la première dilution centésimale, qui sera secouée d’une manière particulière. Celle-ci sera dynamisée, c’est-à-dire secouée d’une façon particulière un certain nombre de fois.

Ce qui affectera déjà sa structure atomique et subatomique. Ensuite, 1 goutte de la première dilution sera mélangéeà 99 gouttes d’un autre flacon d’eau distillée. Voilà ladeuxième dilution centésimale ou 2 CH (CH pour Centésimale hahnemannienne).De façon générale, une dilution faible agit vite, tandis qu’une haute dilution travaille à plus long terme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pour commencer   Aujourd'hui à 2:43

Revenir en haut Aller en bas
 
pour commencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» où trouver du tissu pour inserts et lingettes?
» bon plan pour toboggan ?
» Marche pied pour poussette
» Poussette avec landau pour campagne
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Papotines :: LE JARDIN MEDICINAL DE CORINE :: L'homéopathie-
Sauter vers: